top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurEmmanuelle Courthéoux

La Communication malsaine, y rester ou en sortir ?

Choix difficile lorsque, par exemple, on a peur de se séparer, peur de la solitude, peur d’être perçu comme celui ou celle qui pose problème, peur d’être jugé. Quel cruel dilemme que de choisir entre ses propres perceptions et le lien ? De nombreuses personnes ne sont pas très au clair avec ce qui est acceptable ou pas, avec leurs limites propres. Elles ignorent qu’elles peuvent demander à être respectée.


Présente chaque jour dans notre société, au sein des familles, du couple, du lieu de travail, nous l’utilisons tous à un moment donné de notre vie, ce n’est pas inquiétant outre mesure tant que ça reste une réaction passagère, ponctuelle sans intention de nuire ou détruire l’autre. Certes nous l’avons blessé. Toutefois nous regrettons, nous nous remettons en question, nous culpabilisons et dans le meilleur des cas nous nous excusons.


Mais ce n’est pas toujours ce tableau qui se présente. D’où l’intérêt d’apprendre à identifier, à repérer et à comprendre la communication malsaine pour s’en protéger. Ca va aider à mettre des mots sur des signaux d’alerte, des ressentis, de moments où vous êtes mal à l’aise au contact d’une personne, avec un sentiment d’un truc qui cloche après le contact. Ca va permettre d’agir avant que s’installe le doute de soi, de ses perceptions, de ses fondamentaux, avant que des dégâts psychologiques n’impactent votre santé et votre vie.


Insidieuse, l’air de rien, elle entraîne une habituation au processus enclenché. La progression peut être lente puis le « jeu » sera de vous assujettir, de vous aveugler, de vous faire perdre le contrôle si possible devant tout le monde. Quelque chose qui paraîtra anodin à quelqu’un d’autre vous fera perdre votre sang froid. Et vous vous sentirez progressivement pris au piège.


Une relation entre deux personnes demande de la disponibilité aux deux parties de cette relation. Dans la communication malsaine, la disponibilité d’une des parties fait défaut. Cette partie est là sans être là. La relation est déséquilibrée. L’interaction nécessaire est refusée, ignorée. Ce n’est en rien de la communication quand on sait que communiquer c’est mettre en commun. Les mots sont tordus, les messages sont ambigus, le discours est tortueux. Il y a un déni des conflits, ceux-ci sont étouffés, tout est de la faute de l’autre.

Cet autre devient un objet.


A l’inverse, une communication saine au cœur d’une relation saine est basée sur l’acceptation de l’autre, la tolérance par rapport à ses différences, l’écoute et la bienveillance, l’échange et les interactions, la disponibilité à la relation, la confiance, la gestion des conflits, ces derniers sont pris en charge et deviennent des apprentissages…


L’objectif de la communication malsaine ou perverse est de ne pas communiquer sous couvert de vernis sur la façade.


Que faire alors ? Mieux vaut rompre la discussion car discuter, argumenter, justifier ne sert à rien à part perdre de l’énergie. Ne vous laissez pas entraîner dans le défi. Sortez de la manipulation et contre manipulez. Devenez acteur dans la relation. Mettez vos propres limites. Dites un vrai non. Un non sans justification. Et faites-vous accompagner si vous en sentez le besoin, si vous n’êtes pas entouré.


L’espoir ne sert à rien dans une relation de communication malsaine, l’autre ne changera pas et vous ne le changerez pas. Quittez la naïveté relationnelle à ce stade. Renoncer c’est aussi savoir se protéger. Fiez-vous à votre intuition. Elle cherche à vous guider lorsque vous sentez que quelque chose ne va pas. Gardez votre calme, restez ancré, ne culpabilisez pas. Envisagez comment cette expérience peut vous faire évoluer et quelle leçon vous en tirez.





Kommentare


bottom of page